En dépit d’une conjoncture qui ne permet pas encore le renouvellement des infrastructures de base et l’acquisition des équipements modernes adaptés aux normes actuelles, l’Académie des Beaux-Arts fait un effort dans l’accomplissement de sa mission de formation et de recherche.

 

En dehors des cours pratiques d’atelier, qui initient les récipiendaires à la création artistique, il existe des cours d’informations générales ou des cours théoriques qui leur donnent des connaissances de niveau supérieur dans d’autres branches pour compléter leur bagage intellectuel.

PARTENARIATS

 

Grâce à sa politique d’ouverture au monde, l’Académie des Beaux-Arts de Kinshasa est en partenariat éducatif avec certaines écoles similaires d’Europe et d’Asie.

 

Ce partenariat est essentiellement axé sur les échanges d’enseignants, d’étudiants, de programmes et d’informations. C’est à ce titre que des workshops sont organisés régulièrement de part et d’autre chaque année, animés par des enseignants référents. L’école dispose à cet effet, d’une résidence d’accueil pour artistes et hommes de culture venant de l’étranger.

 

Notre Académie a eu à bénéficier de certains partenaires des stages et des bourses de formation, occasionnant ainsi la mise à niveau de notre action pédagogique.

 

L’art, qui est communication, doit savoir porter au loin son message. Le partenariat s’est avéré à cet effet un créneau important. En participant à des expositions au pays et à l’extérieur, nos étudiants qui y laissent généralement bonne impression, véhiculent nos valeurs culturelles. Car, l’art comme expression de ce que l’artiste voit, entend, imagine, est le reflet de sa sensibilité face au monde qui l’entoure.

 

Sur le plan de la forme, plusieurs de nos étudiants ont adopté l’art contemporain, moins contraignant des règles classiques, tout en gardant leur âme profonde, leur moi intérieur, qui se traduit dans le contenu du message ou le fond de l’œuvre.

MISSION

L’Académie des Beaux-Arts a reçu du législateur une double mission :

 

  • former des cadres supérieurs dans le domaine des arts plastiques et des arts graphiques ;

  • promouvoir la recherche des techniques nouvelles dans ce domaine en vue de garantir l’épanouissement de l’art congolais moderne.